Les fruits devraient être bien moins chers cet été que l’an dernier

En 2021, le manque de fruits avait fait augmenter leur prix. Ce n’est pas le cas cette année. La vague de chaleur du mois de mai a même développé leur saveur. De quoi inciter les Français à en consommer.

Les fruits devraient être bien moins chers cet été que l'an dernier

Sur les marchés, fraises, cerises et abricots ont investi les étals. Le beau temps et la chaleur du printemps ont aidé à une belle récolte, en quantité comme en qualité. De quoi faire plaisir aux papilles et au porte-monnaie. “Cette année, les fraises sont hyper abordables. Du coup, on en fait une consommation énorme depuis qu’elles sont sorties de terre”, raconte une mère de famille. “Il y a une grosse quantité de fruit qui est arrivée. Du coup, ça fait baisser les prix, (…) sinon c’était beaucoup de pertes”, explique un commerçant.

Les producteurs restent prudents

L’an dernier, le prix du kilo de cerises approchait les 17 euros. Le gel avait ravagé les cultures, fait baisser les récoltes et donc fait baisser les prix. L’année 2022 semble pour l’instant marquer un retour à la normale, mais les producteurs restent prudents, étant donné que la saison ne fait que commencer.

Editor 2019